Nous Intervenons sur
Lille & Métropole

Plomberie – Electricité – Peinture

Comment traiter l’humidité dans la maison ?

Peintures qui gondolent, moisissures… L’humidité est un fléau qui touche un logement sur trois en France, elle peut être causée par de nombreux facteurs. Comment savoir d’où vient l’humidité ?

Est-ce qu’on peut traiter durablement la source du problème ? Mais avant de s’attaquer aux dégâts en surface, il faut identifier la source.

Comment savoir quel est le bon taux d’humidité ?

L’humidité ressentie dans un bâtiment dépend du taux d’hygrométrie de l’air. Si on voit des gouttelettes d’eau dans l’air, la vapeur d’eau est saturée et donc près de 100%. Le taux d’humidité idéal dans une habitation se situe entre 40 et 60%.

Une famille de 4 personnes dégage jusqu’à 12 litres d’eau par jour ! L’air moite augmente en fonction du nombre de personnes dans l’habitation et de leurs activités, il est donc primordial de bien ventiler chaque pièce pour bien faire circuler l’air et évacuer le surplus d’humidité.

Humidité et inconfort

L’humidité accroît la sensation d’inconfort, accélère la dégradation des matériaux et génère également des problèmes de santé. Les moisissures, le salpêtre et les acariens se développent en atmosphère humide et sont source d’allergies, de gênes respiratoires, de rhinites, de migraines…

Bien aérer son logement est indispensable dès qu’il y a saturation d’eau. Donc, après s’être douché, ou pendant la préparation des repas, il faut chasser la vapeur d’eau en excédent. La condensation augmente lorsque la différence entre la température de l’air et celle des parois est importante, une bonne aération limite donc les risques de condensation.

Pour pallier aux problèmes d’humidité, on est tenté d’augmenter le chauffage. Sur une année, cela représente une augmentation des coûts de chauffage de 25% mais ça ne suffit pas pour assainir les lieux, stopper la sensation de froid et les problèmes récurrents d’hygrométrie.

Quelles solutions pour en finir avec l’humidité

Lorsque les fondations sont en contact avec un sol humide, l’humidité remonte du sol dans les parois par capillarité, de la cave et même jusqu’au rez-de-chaussée voire dans les étages supérieurs, on parle alors de remontées capillaires.

Elles occasionnent de nombreux dégâts dans le logement. Le phénomène se rencontre principalement dans les constructions anciennes aux fondations insuffisamment isolées. Pour traiter ces problèmes, il suffit d’injecter des produits hydrophobes dans les fondations.

Il se crée ainsi une barrière étanche entre les fondations et les murs appelée “arase sanitaire”. En intérieur, lorsque l’air ambiant est saturé d’humidité, il se produit alors un choc thermique (généré par la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur).

Des moisissures apparaissent sur les surfaces qui donnent sur l’extérieur (un mur ne doit pas dépasser 17% d’humidité). Laver à la javel et repeindre ne suffit pas pour stopper durablement l’apparition des moisissures.

Pour renouveler et assécher l’air, vous pouvez installer une ventilation mécanique par insufflation (VMI), qui va évacuer l’air humide, introduire de l’air sec, et favoriser les mouvements d’air vers l’extérieur.

L’idéal est de faire avant toute intervention, un diagnostic par un expert en humidité.

Nous Intervenons sur
Lille & Métropole

Plomberie – Electricité – Peinture